7 raisons d’oser le féminisme..

Parce que dans notre société, encore en 2017, le féminisme est mal vu je voulais à travers cet article vous donner quelques raisons d’enfin oser le féminisme et de passer au dessus de vos préjugés..

▶︎ I. L’égalité

Parce que contrairement à la pensée commune le féminisme ne veut pas la supériorité des femmes dans la société mais bien une égalité entre l’homme et la femme ! Et oui, si vous cherchez féminisme sur internet (ou bien dans un dictionnaire) vous trouverez la définition suivante: “Le féminisme est un ensemble de mouvements et d’idées politiques, philosophiques et sociales, qui partagent un but commun : définir, établir et atteindre l’égalitépolitique, économique, culturelle, personnelle, sociale et juridique entre les femmes et les hommes. Le féminisme a donc pour objectif d’abolir, dans ces différents domaines, les inégalités homme-femme dont les femmes sont les principales victimes, et ainsi de promouvoir les droits des femmes dans la société civile et dans la vie privée” et non pas une définition qui prône la suprématie des femmes à travers le monde.

Alors, pourquoi ne pas oser l’égalité ?

giphy6

▶︎ II. Les chiffres

Bien que ces chiffres ne soient pas très heureux ils sont tristement le reflet de notre société. En 2015, les chiffres avouaient que 96%des auteurs de viols en France étaient des hommeset que 91%des victimes étaient des femmes.. Je ne pense pas avoir besoin de rajouter un quelconque commentaire, les chiffres parlent d’eux-même.. Je vous laisse observer ces autres chiffres qui ne sont pas glorieux non plus :

  • 1 femme sur 10 a été violée ou le sera au cours de sa vie.
  • Dans 80%des cas, l’agresseur est connu de la victime, et un tiers des viols a lieu au sein du couple
  • 74 %des viols sont commis par une personne connue de la victime
  • 25 %des viols sont commis par un membre de la famille
  • 57 %des viols sont commis sur des personnes mineures (filles et garçons)
  • 51 %des viols sont des viols aggravés
  • 67 %des viols ont lieu au domicile (de la victime ou de l’agresseur)
  • 45 %des viols sont commis la journée et non la nuit
  • 90 %des violeurs ne présentent aucune pathologie mentale
  • 90 %des condamnés sont issus de classes populaires.
source
Ce que ces chiffres m’inspirent..

▶︎  III. Les mutilations sexuelles féminines

Parce que oui, cela existe encore. Plus connues sous le nom d’excision les mutilations sexuelles incluent une ablation partielle ou totale d’organes sexuels externes de la femme ou autre lésion des organes sexuels féminins.

D’abord, il y a ce que l’on appelle la clitoridectomiequi peut être “simple” ou “élargie”, lorsqu’elle est simple il est question d’amputation partielle ou totale du clitoris, celle si n’empêche pas les relations sexuelles ni l’accouchement. La clitoridectomie élargie elle est accompagnée d’une excision partielle ou totale des petites lèvres et n’empêche pas les relations sexuelles ni l’accouchement non plus. Elle est aujourd’hui encore pratiquée dans certains pays musulmans comme l’Egypte à domicile bien qu’elle soit interdite, la pratique d’une telle opération à domicile inclut vous vous en doutez des risques pour la santé de la femme concernée, elle est également pratiquée par certains médecins. Bien sûr certaines femmes se risquent à refuser cette pratique mais elles doivent alors mentir pour pouvoir se marier. Les femmes doivent donc accepter une ablation sexuelle si elle espère se marier un jour.

mutilation-genitale-640x360

Puis il y a la tristement célèbre excision, qui est elle une ablation partielle ou totale du clitoris et des petites lèvres, avec ou sans ablation des grandes lèvres. Elle ressemble beaucoup à la clitoridectomie avec cette fois possibilité d’une ablation supplémentaire, celle des grandes lèvres. Souvent ce sont les exciseuses  qui sont chargées de ces mutilations sexuelles sur les filles, les adolescentes et les jeunes femmes, évidemment sans aucune qualification médicale. Elle est pratiquée dans certaines tribus africaines et pays d’Asie.

Et l’infibulation, qui est une autre forme très extrême de l’excision. Celle-ci comprends plusieurs possibilités, d’abord celle d’une infibulation partielle qui est une association de : clitoridectomie, d’excision des petites lèvres. Elle est limitée aux 2/3 supérieurs des grandes lèvres et nécessite une désinfibulation(consiste à sectionner la cloison -formée par l’accolement des grandes lèvres sur la ligne médiane- pour permettre l’accès à l’orifice externe du vagin et par conséquence pour permettre la pratique des rapports sexuels vaginaux et l’accouchement. Elle permet aussi de libérer le méat urinaire et retrouver une miction urinaire normale. Cette désinfibulation doit être réalisée par un chirurgien, mais dans certains pays, ce sont les exciseuses qui effectuent l’infibulation puis elles réalisent plus tard la désinfibulation dans des conditions dangereuses, avec plusieurs risques)  pour l’accouchement. Puis il y a l’infibulation dite large, cette fois il s’agit de l’association d’une clitoridectomie, de l’ablation des petites lèvres et d’une incision presque totale des grandes lèvres, puis leur suture l’une à l’autre, couvrant l’urètre et l’entrée du vagin et ne laissant qu’un minime pertuis très postérieur pour le passage de l’urine et des règles. L’infibulation nécessite une désinfibulation avant chaque rapport sexuel.

Bien sûr, ces pratiques de mutilations sexuelles féminines font encourir aux femmes beaucoup de risques. Il y a souvent de douleurs intenses parfois accompagnées de problèmes urinaires et menstruels. Il peut y avoir des saignements et même des hémorragies et évidemment la femme peut mourrir lors de ces actes lorsqu’ils sont pratiqués par des excises, si il y a une hémorragie ou d’autres infections. Bien entendu il y a également de lourdes conséquences psychologiques pour les femmes qui subissent ces mutilations.

Aujourd’hui, aucun pays n’a encore été lourdement réprimandé pour ces pratique atroces sur le corps de femmes.

▶︎ IV. Les inégalités salariales

Au sein de chaque métier, les femmes se situent plus souvent au bas de l’échelle des salaires. Plus le salaire est élevé et plus l’inégalité salariale augmente entre hommes et femmes, les femmes cadres supérieurs et chefs d’entreprise gagnent 26,3% de moins que les hommes. L’écart le plus faible se trouve parmi les employés : – 9,3%.

D’après les données de l’OCDE, les pays les plus égalitaires en matière salariale sont la Belgique, la Norvège, la Grèce et la Nouvelle Zélande avec un écart autour des 6%. Toujours d’après l’OCDE, la France présente un écart de 13,6%. Des pays méditerranéens comme l’Italie ou l’Espagne sont mieux classés que la France (Italie, 11,11% ; Espagne, 8,64%).

J’aimerai pouvoir vous en dire plus sur ce sujet mais j’avoue que mes connaissances sur ce sujet sont limitées. Cependant je vous invite à faire des recherches si le sujet vous intéresse.

▶︎ V. L’avortement

Parce qu’en 2017, l’avortement est encore est problème pour certains. Parce qu’après avoir bataillé pour obtenir ce droit il serait presqu’aujourd’hui question de le remettre en cause. Une femme ne serait donc pas libre de disposer librement de son corps. Je suis personnellement révoltée que des personnes puissent contester ce droit. D’après moi si certaines personnes sont contre l’avortement elles peuvent se contenter de faire ce qu’elles veulent de leur corps mais sans imposer leur choix à toutes les autres femmes.

1521812_679443245431737_2081936316_n

Si un jour on en vient à interdire l’avortement, il sera tout de même pratiqué mais dans des conditions risquées et dangereuses. Et l’on reviendrai à l’époque où les femmes mouraient en couche, ou n’avaient pas accès à la contraception. Que son choix soit le bon ou le mauvais ce n’est pas aux autres d’en juger, la femme est libre de son corps qu’elle soit catholique, juive, noire, blanche, asiatique, lesbienne, musulmane.. La femme ne devrait pas dépendre des choix de son partenaire, des anti-avortements ou autres personnes s’immisçant sans gêne dans une intimité et une vie privée qui ne les concerne en aucun cas.

▶︎ VI. Hé, mad’moiselle !

Parce que c’est épuisant de devoir choisir ses vêtements en fonction de l’où on va, quand on y va et/ou avec qui on y va. Parce qu’on devrait pouvoir se balader sereine sous appréhender de se faire siffler, interpeller ou observer de la tête aux pieds par un groupe de mecs ou un mec tout seul. Parce qu’on est pas des objets et encore moins un morceau de viande. Parce que non mon short, ma robe ou ma jupe n’est pas une invitation. Parce que ma tenue ne devrait pas être considérée comme une incitation au viol.

Parce qu’on est pas des animaux et qu’on contrôle nos pulsions, parce qu’on ne saute pas sur une femme sans son consentement. Parce qu’on ne la harcèle pas pour savoir si elle veut monter avec nous dans la voiture ou pour savoir si elle “suce”. Parce qu’être grossier avec une fille devant ses “amis” pour faire le malin c’est nul et humiliant.

Mais surtout parce qu’on aimerait pas que ce soit l’inverse.

▶︎ VII. Les femmes à la maison

Je pense qu’on sort petit à petit de ce stéréotype de la femme à la cuisine et avec les enfants pendant que l’homme va travailler et récolter l’argent pour son foyer. Mais il y a encore un soucis de répartitions des tâches ménagères et parentales chez certains. Et bien sûr il y a toujours de bon vieux matchos qui ne peuvent envisager les choses autrement et ne s’imagine même pas faire la vaisselle ou lancer une machine à laver le linge. Encore aujourd’hui les femmes passent 4 fois plus de temps que les hommes à faire le ménage (en moyenne une femme vivant en couple et mère d’un ou plusieurs enfants de moins de 25ans, réalise en moyenne 34 heure de ménage hebdomadaire).

Messieurs prenez vous en main, et apprenez à faire tourner une lessive, à faire la vaisselle, prenez l’initiative de passer l’aspirateur et de prendre le bain de vos enfants !

Merci d’avoir lu cet article. J’espère que certains hommes se sont aventurés jusque là et ont compris que le féminisme n’est pas destiné qu’aux femmes mais qu’évidement les hommes peuvent eux aussi être féministes et se battre pour l’égalité dans notre société, dans le monde. Pour que les femmes ne soient plus les victimes de discriminations salariales, de mutilations sexuelles ou de simples remarques sexistes au quotidien.

On se retrouve bientôt pour un article plus léger. En attendant on se retrouve dans les commentaire !

giphy7
A bientôt.. △▴

Vidéos à voir :

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=AhoicEW6QTo&w=560&h=315]

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=vgxSZa9d4Xo&w=560&h=315]

Sites que je vous conseille:

www.excisionparlonsen.org

Mutilations sexuelles

MadmoiZelle.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *