#balancetonporc ? đŸ™đŸŒ

Bonjour tout le monde, aujourd’hui on se retrouve pour un article plutĂŽt spĂ©cial puisque je voulais vous parler de ce mouvement #balancetonporc initiĂ© Ă  la suite de l’affaire Weinstein.

Pour ceux qui n’ont pas suivi l’affaire Weinstein je vais tenter de vous expliquer rapidement. Harvey Weinstein est un producteur fondateur de la sociĂ©tĂ© Miramax Film mais aussi de la Weinstein Company, c’est un homme d’Hollywood puissant. Le producteur a Ă©tĂ© accusĂ© de harcĂšlement sexuel sur des actrices, mannequins, et assistantes dans le New York Times du 5 octobre 2017, et c’est en particulier l’histoire de l’actrice Ashley Judd qui y est racontĂ©e. Suite Ă  ces rĂ©vĂ©lations beaucoup d’actrices ont a leur tour admis avoir subi le harcĂšlement de Weinstein, et Alyssa Milano a alors lancĂ© le hashtag #MeToo#MoiAussi

Et suite Ă  ce #MeTooest sortie la version française#balancetonporc, une version un peu plus crue mais qui a le mĂȘme objectif : raconter son histoire, ce qui nous est arrivĂ©, dire qu’on a Ă©tĂ© victime d’harcĂšlement sexuel.

J’avais beaucoup entendu parler de ce fameux hashtag mais je ne m’Ă©tais pas plus penchĂ©e dessus que ça. Pourquoi ? Je ne sais pas vraiment, peut-ĂȘtre par crainte de ce que je pouvais lire.. Puis toute Ă  l’heure, intriguĂ©e par un retweet de mon fil d’actualitĂ© j’ai regardĂ© ce qui se cachait vraiment sous ces hashtag. Et malheureusement je n’ai pas Ă©tĂ© si Ă©tonnĂ©e que ça, des femmes “normales” victimes dans leur quotidien. Pour le “plaisir” je vous en partage quelques-uns..

En lisant tout cela je suis scandalisĂ©e, mais pas Ă©tonnĂ©e, et c’est ce qui est triste. Je trouve ça rĂ©ellement malheureux que pour une trĂšs grande majoritĂ© des femmes il est difficile de sortir de chez soi sans recevoir une parole, un geste dĂ©placĂ© et parfois pire..

Je suis impressionnĂ©e par la vague de tĂ©moignages que ce hashtag a permis. Mais malgrĂ© le courage qu’il faut Ă  certaines pour oser parler, pour ce remĂ©morer ces moments Ă©nervants, humiliants, vexants, difficiles et qui peuvent mĂȘme ĂȘtre effrayants Ă  certains moments, d’autres osent remettre en cause ces aveux. En effet, certains se permettent de dĂ©crĂ©dibiliser les victimes, d’en rire ou mĂȘme de dire que c’est de leur faute en citant  les tenues ou le maquillage comme motif d’agression..

RĂ©actions FDP
FDP screen
réactions fdp
Capture d_Ă©cran 2017-10-19 Ă  15.46.05

Je suis dĂ©goutĂ©e de lire ce genre de chose, car si ces personnes vivaient ce que vivent les femmes victimes de harcĂšlement de rue, d’harcĂšlement sexuel, d’agressions, je suis sĂ»re et certaines que les mĂȘmes bĂȘtises ne sortiraient pas de leurs bouches. C’est rĂ©ellement une forme de dĂ©ni de penser que les femmes qui disent ĂȘtre rĂ©guliĂšrement victimes de harcĂšlement mentent. Le dĂ©ni d’une sociĂ©tĂ© oĂč le sexisme et le harcĂšlement sont banalisĂ©s, oĂč les gens ont du mal Ă  rĂ©agir quand ils sont tĂ©moins de ce genre de situation. Les gens ne comprennent pas comment l’ont peut se sentir quand ça nous arrive, alors avec mes mots, mes expĂ©riences je vais essayer de vous l’expliquer.

Depuis mes 14 ans, et peut-ĂȘtre mĂȘme avant, je subi le harcĂšlement de rue. Et pour tout de suite mettre un terme aux personnes qui se demanderont comment j’Ă©tais habillĂ©e, le plus souvent c’Ă©tait jean/basket, parfois en robe, parfois en jupe ou en short/collant, mais toujours avec des baskets, mais quelque soit ma tenue chacun avait son mot, son geste ou sa proposition.

J’aurais beaucoup d’anecdotes Ă  vous raconter, beaucoup de choses qui m’ont choquĂ©es, Ă©nervĂ©es.. L’une des fois qui m’a le plus marquĂ©es c’Ă©tait il y a quelques annĂ©es, j’avais 15ans. J’Ă©tais en ville avec Louis pour son anniversaire et au moment de rentrer chez moi j’ai loupĂ© mon bus-toujours en retard sauf quand il faudrait..-, j’ai donc dĂ©cidĂ© de rentrer chez moi Ă  pieds et j’ai dit Ă  Louis que c’Ă©tait pas nĂ©cĂ©ssaire de m’accompagner. Il Ă©tait Ă  peine 18h, c’Ă©tait en plein mois d’aoĂ»t mais Ă©tonnamment il ne faisait pas trĂšs beau et je portais un jean, des basket et une blouse/chemisier bleu assez simple -ni dĂ©colletĂ© ni court-, je savais que j’en avais pour environ un quart d’heure de marche.

J’embrasse donc Louis pour lui dire au revoir, je le regarde s’Ă©loigner et m’en vais Ă  mon tour. J’avais Ă  peine fait 100m quand une voiture noire avec cinq garçons Ă  l’intĂ©rieur –je pense qu’ils avaient autour de 20ans– ralentit et se met Ă  rouler Ă  mon allure. Ils ouvrent les fenĂȘtres et trouvent tous un truc Ă  me dire “T’es bonne”, “Tu suces ?”, ils me proposent Ă  de nombreuses reprises de monter avec eux “AllĂ© monte, tu pourras nous sucer” “Viens avec nous, on est pas mĂ©chants”.. Je ne leur rĂ©pond pas et continue mon chemin, mais ça ne les arrĂȘte pas, ils continuent, toujours les mĂȘmes choses, toujours les mĂȘmes questions et propositions obscĂšnes et dĂ©placĂ©es. Comme ils ne s’arrĂȘtaient pas et qu’ils continuaient Ă  rouler Ă  mon allure pour me dire toujours les mĂȘmes choses j’ai commencĂ© Ă  paniquer, je leur ai dit de me laisser et de partir. Mais ils rigolaient, ils disaient qu’ils allaient m’emmener avec eux dans leur voiture. Alors je me suis mise Ă  accĂ©lĂ©rer et je suis rentrĂ©e dans une Ă©picerie, je me suis cachĂ©e entre les rayons et j’ai attendu qu’ils partent. J’Ă©tais paniquĂ©e, alors j’ai appelĂ© ma maman et je lui ai racontĂ©. Elle Ă©tait Ă©nervĂ©e, elle m’a dit de pas bouger et qu’elle venait me chercher..

Capture d_Ă©cran 2017-10-19 Ă  14.44.55

Je pourrais aussi vous raconter la fois oĂč un homme d’une cinquantaine d’annĂ©e Ă  insistĂ© pour me ramener chez moi, ou la fois oĂč un groupe d’hommes -d’hommes, pas d’ado ni de jeunes adultes-m’a regardĂ© de la tĂȘte aux pieds sans aucune gĂȘne, lancĂ© des regards gĂȘnants et mĂȘme des clins d’oeil, plus tous les coups de klaxons, les remarques indĂ©centes et dĂ©placĂ©es.. Je dois faire attention Ă  comment je m’habille selon oĂč je vais, quand j’y vais et avec qui j’y vais. Je n’arrive pas Ă  prendre le risque de sortir en short, en jupe ou en robe si je vais rentrer seule et encore moins si je dois rentrer le soir. Je ne veux pas m’empĂȘcher de m’habiller comme il me plait Ă  cause de certaines personnes qui pourraient me nuire, mais malheureusement pour ma sĂ©curitĂ© j’y suis parfois contrainte.

Alors, Ă  tous ceux qui osent dire que les femmes qui parlent de harcĂšlement exagĂšrent, que c’est pas si grave et que c’est pas la peine d’en faire autant, je vous propose de vous mettre dans la peau d’une femme une journĂ©e et pour vous rendre vraiment compte de l’ampleur de la situation sortez en jupe, en robe ou en short. MĂȘme pas la peine de rajouter les talons et le dĂ©colletĂ© puisque vous prendrez suffisamment peur en exposant seulement vos jambes. Une fois que vous aurez vĂ©cu le semblant de ce que peut ĂȘtre le quotidien d’une femme on vous permettra de donner votre avis. En attendant, parlez Ă  vos mĂšres, vos soeurs, vos cousines ou vos amies et demandez leur ce qu’il en est. Et arrĂȘter de nier la rĂ©alitĂ©, et de rabaissez les victimes en ayant de tels propos tout Ă  fait irrespectueux.

Je voulais ajouter que si vous ĂȘtes tĂ©moin de harcĂšlement ou d’une agression, s’il vous plait agissez, ne laissez pas faire et ne restez pas spectateur. Cette personne a besoin de votre aide alors aidez la. Vous pouvez faire comme-ci vous connaissiez la victime et l’interpeller, ainsi vous pouvez intimider le harceleur/agresseur et le faire partir sans prendre trop de risque. Mais si vous ĂȘtes plus courageux vous pouvez aussi directement vous interposer physiquement en prenant la victime avec vous et l’emmener plus loin, lĂ  oĂč vous serez sĂ»r qu’elle sera tranquille et en sĂ©curitĂ©.

Pour ceux qui ont des doutes sur le harcĂšlement voici quelques rappels..

HARCELEMENT DE RUE
HarcĂšelement

Ensuite, pour ceux que ça intĂ©resse, je vous conseille de regarder ces vidĂ©os qui sont trĂšs interessantes d’aprĂšs moi.

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=wnJRhdYFMCI?rel=0&w=560&h=315]

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=a-fZxV7EhHI?rel=0&w=560&h=315]

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=ctpEZiL2OB8?rel=0&w=560&h=315]

Et voilĂ , je crois que s’en est fini pour moi pour cet article. J’espĂšre que ça vous aura plu et intĂ©ressĂ©. N’hĂ©sitez pas Ă  partager autour de vous et Ă  essayer de mobiliser votre entourage. Ce hashtag a permis a quelques unes de libĂ©rer leur parole mais il faudrait que ce mouvement engage plus de choses.. Merci d’avoir lu jusqu’ici..

Ellen DeGeneres
À bientĂŽt.. ♀♂

Articles que vous pouvez lire pour compléter cela :

Osez le féminisme..

Affaire Weinstein, Tarantino sort du silence.

Emma Thompson Ă  propose de l’affaire Weinstein 

➱ Interview complĂšte d’Emma Thompson en VO.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *